Rêve immobile

Je lève les yeux vers l'horloge : il est à peine 8h. Je lève les yeux vers la fenêtre : le ciel bleu coiffe la cime des arbres. C'est magnifique, c'est dimanche matin, je viens de finir ma première tasse de thé et une onde de bien-être me parcourt. C'est magnifique ! Mais pourquoi ?
La réponse en image ...
J'ai rapporté un souvenir de mon dernier trek : immobilisation. Pas immobilité ! ... Immobilisation, tu ne peux plus courir, tu ne peux plus porter, tu ne peux plus grimper, tu ne peux plus pousser ta brouette, tu oublies que tu as une to-do liste longue comme un jour sans pain.

Il en restait du pain ...  bread-pudding et fromage blanc au petit déjeuner ... Ce qui ne suffit pas à expliquer l'onde de bien-être !
Ne pas chercher d'explication, ne pas donner de sens, c'est comme cela, profites ...
Oui mais , d'ordinaire ce n'est pas comme cela ! 
 une sensation de plénitude avec rien ?
c'est bon. 
Comprendre pour retrouver le chemin quand ... Quand quoi ?
Ben quand tu seras propulsée de ta chaise par la nécessité d'attraper ton carnet pour lister, cocher, ordonner, remplir et puis courir, sans jamais tenir le temps qui passe ...`
Le temps, ce matin, il est là, il s'offre à moi sans obligation, sans utilité.
C'est bête comprend le lièvre, rien ne sert de courir  ... Le temps n'est pas juste un paramètre de l'équation vie. 
C'est bon. 
?!
Ma tête s'est-elle arrêter de suivre le pendule de Foucaut ?
Faute de mouvement du corps, ma tête s'est-elle arrêtée d'aller d'informer mon corps d'aller d'une tâche à l'autre ? 
Bien l'impression que sous la contrainte, ma tête a accepté de laisser le temps passer sans le paramétrer (ce qui ne veut pas dire sans le remplir ... Ah ha ah prochaine étape ?)
Et pendant ce temps là ... Quoiqu"il y ait à faire, quoiqu'il y ait à tenir, quoiqu'il y ait à ... ah ha ah ... à être tout simplement.



Bienvenue

sur le blog des Jardins de Pareillas, un peu de tout, un peu de rien
pour séjourner en chambres d'hôtes : B&B
pour visiter le jardin : ouvrez la page du jardin
consulter nos recettes : ouvrez le carnet de recettes